Les Bottes Rouges


Livres Couvertures de Les Bottes Rouges

3.42 étoiles sur 5 de 38 Commentaires client



Détails Les Bottes Rouges

Le Titre Du LivreLes Bottes Rouges
AuteurFranz Bartelt
ISBN-10207075913X
EditeurGallimard
Catégoriesrécits
Évaluation du client3.42 étoiles sur 5 de 38 Commentaires client
Nom de fichierles-bottes-rouges.pdf
La taille du fichier21.06 MB

Les Bottes Rouges - Journaliste dans une gazette locale, le narrateur partage son temps entre deux grandes passions : l'épluchage de pommes de terre - auxquelles il voue un étonnant culte - et l'apéritif avec Basile, son voisin, son ami, le roi du stockage : un magasinier épanoui. Jusqu'au jour où celui-ci lui raconte, affolé, que sa femme, Rose, sombre dans la dépression après avoir découvert qu'il a succombé aux charmes d'une jeune et pulpeuse stagiaire. Contre l'avis du narrateur, B...

Catégories : récits

Tags : récits, journalisme, roman, roman noir, vengeance, dépression, loufoque, adapté au cinéma, humour, décalé, humour noir, métaphysique, prières, amour, adultère, football, france, littérature française, 21ème siècle

Les Bottes Rouges ebook video clip en des diapositives un logiciel de présentation tel que Microsoft PowerPoint ou Open Office Impress. Les livres électroniques se révèlent être un moyen efficace argent, de fournir des informations et des divertissements. Donc, vous voulez écrire un Les Bottes Rouges bookde vente chaud, mais au second où vous avez votre nom, votre créativité est épuisée.

a écrit une critique à 08 novembre 2017. Regarder pousser les flaques d'eau dans la rue est une occupation importante, essentielle, quand on aime les flaques d'eau. a écrit une critique à 13 octobre 2014. (J'ouvre une parenthèse ici, non pour me justifier, mais parce que je pense que l'emploi insistant d'un langage brut et malgracieux peut apparaître comme une facilité et choquer les esprits nobles qui se seraient égarés dans cet ouvrage. Personnellement, je ne me priverais guère en censurant ces pages de tout ce qu'elles contiennent de minauderies alvines et de références rectales. Et si, à ce qu'on raconte, il y a de la chance à marcher dans une laissée - l'homme étant un loup pour l'homme - , je ne sens pas le plaisir qu'il y aurait de tremper sa plume dans un pot de chambre. Seule la vérité des faits et des paroles me guide. Ce qui fut dit est écrit, scrupuleusement. Tant pis si cela va par le bas.) + Lire la suite a écrit une critique à 14 novembre 2017. Le narrateur, journaliste local, adore éplucher des patates pour se détendre, qu'importe si ce sont des Belles de Fontenay , des Charlottes, des Fortuna... Mais en ce moment, Basile, son pote d'apéro l'inquiète... Ce dernier a la Ratte au court-bouillon depuis qu'il a succombé au plaisir de la jeune chair (pas de patate) avec une autre Rose que sa femme qui pour se venger lui en fait voir des vertes et des pas mures... Franz Bartelt virevolte avec les épluchures des sentiments et les mots qu'il envoie balader de manière toujours aussi cinglante et fantaisiste. J'accroche à son humour ardennais qui donne la frite et à la mayonnaise de sa composition qui prend toujours Les bottes rouges, ça m'a bien botté et décrotté ! a écrit une critique à 11 septembre 2012. "Rose, elle n'aime pas De Gaulle. Peut être qu'elle croit qu'il a inventé le football. Elle n'en a que pour les socialistes, c'est son seul défaut. D'après elle, la musique est socialiste. Mozart, Beethoven, tous les péruqués antiques, c'est tout socialiste ça. Moi je m'empêche d'aimer la fanfare. Il paraît que la fanfare, c'est de droite, oui, oui, oui, alors, comme je ne suis pas de droite, je fais semblant de ne pas aimer la fanfare. le meilleur moyen d'être tranquille, c'est de ne pas dire ce qu'on pense, surtout aux femmes." a écrit une critique à 09 novembre 2017. Elle croyait détecter en moi un "journaliste de ses fesses". C'était désobligeant, car le journalisme se sent de toutes les fesses et pas d'une paire en particulier. a écrit une critique à 24 février 2018. Sous l'oeil d'un localier, amateur de sensation métaphysique en épluchant des patates, on entre dans les tréfonds d'une décomposition de couple. Extrèmement corrosif quand il s'agit d'évoquer le journalisme local, le livre dépeint une vie de village avec ses attendus, ses coups bas, ses ragots. Très en verve, ce livre est jubilatoire particulièrement dans son approche journalistique même s'il pêche un peu par quelques longueurs avec le personnage de Basile, en recherche récurrente de repentance... a écrit une critique à 13 octobre 2014. le narrateur, correspondant local d'un journal de l'Est où la pluie fait partie des meubles, boit chaque jour depuis dix ans une bière avec Basile, son voisin d'en face. Jusqu'au jour où le magasinier cède aux charmes d'une jeune stagiaire de l'usine. Sa femme Rose, ayant eu vent de l'adultère, s'enfonce dans ce que Basile considère comme une dépression, et le narrateur, plutôt comme du cinéma. Basile, qui se considère comme une sommité de la profession de magasinier, et place très haut l'harmonie conjugale, reconquiert laborieusement sa femme. Quant au narrateur, pour qui la pomme de terre représente l'incarnation parfaite de Dieu, il aspire à déménager vers un lieu où il ne se passe "vraiment" rien. Franz Bartelt allie humour et mélancolie dans ce roman d'un cynisme irrésistible. de dialogues en situations burlesques l'auteur entraîne son lecteur dans un univers qui n'appartient qu'à lui, à chaque page on voudrait prendre une citation tant la situation de chaque personnage, chaque dialogue, chaque situation aproche le sublime dans la loufoquerie. + Lire la suite

Si vous avez besoin de plus de livres, en plus de Les Bottes Rouges, vous pouvez également utiliser des livres similaires ci-dessous pour référence:

Mort aux cons par Carl Aderhold
Idées noires, tome 1 par André Franquin
La petite fêlée aux allumettes par Nadine Monfils
Kennedy et moi par Jean-Paul Dubois
Idées noires : L'Intégrale par André Franquin
Vaches noires par Franz Bartelt
Un soir d’aquarium par Franz Bartelt
Mémoire courte par Franz Bartelt
Mort aux cons par Franz Bartelt
L'art délicat de rester assis .. par Franz Bartelt
Je viens de tuer ma femme par Franz Bartelt
Hôtel du Grand Cerf par Franz Bartelt
Le jardin du Bossu par Franz Bartelt
Le fémur de Rimbaud par Franz Bartelt
Le bar des habitudes par Franz Bartelt
Petit éloge de la vie de tous .. par Franz Bartelt
Chaos de famille par Franz Bartelt