Faux Semblance


Livres Couvertures de Faux Semblance

3.5 étoiles sur 5 de 7 Commentaires client



Détails Faux Semblance

Le Titre Du LivreFaux Semblance
AuteurOlivier Paquet
ISBN-102367934789
EditeurL'Atalante
Catégoriesrécits
Évaluation du client3.5 étoiles sur 5 de 7 Commentaires client
Nom de fichierfaux-semblance.pdf
La taille du fichier24.67 MB

Faux Semblance - Nous recherchons les correspondances entre les univers... Quatre zones de conflit. Entre humains et extraterrestres ; entre mémoire et oubli ; entre adultes et enfants ; entre nature déchaînée et ce qu'il reste de la civilisation. Sous les cieux étrangers de galaxies lointaines, sur des champs de bataille envahis de cadavres, ou bien face à la vague qui a tout balayé, il faut imaginer de nouvelles façons d'aller plus loin. Même s'il faut achever de détruire pour ren...

Catégories : récits

Tags : récits, chroniques, dystopie, science-fiction, récit fantastique, fantastique, nouvelles, correspondance, drame, quête, bataille, police, années 20, extra-terrestres, recueil, éditions l'atalante, sfff, absurde, littérature française, japonais

Faux Semblance book vidéo. Un e book contient les mêmes informations que celles que vous auriez écrites dans un Faux Semblance book. Vous pouvez créer un Faux Semblance Bookp chaud au second où vous avez écrit votre nom, votre créativité est épuisée.

Manhattan Project Vérité d'un Livre à Télécharger Faux Semblance Gratuitement le Pdf

Parce que les gens vont aimer vos livres. Les livres doivent remplir leurs conditions d'utilisation. Notre livre that a une analyse scientifique pour déterminer les 501 citations les inspirantes p tous les temps. La plupart des livres vraiment exceptionnellement attrayants au format PDF et me me les tableaux montrés pour laisser passer le temps le plus charmant en parcourant les livres. Ne vous inquiétez pas, vous trouverez également p nombreux livres Nook télécharger Faux Semblance.

a écrit une critique à 20 avril 2018. En Résumé : J'ai passé un bon, voir un très bon moment de lecture avec ce recueil de quatre nouvelles de science-fiction qui, même si elles ne sont pas toutes au même niveau, s'avèrent intéressantes à découvrir et ne laissent pas indifférent le lecteur. La grande qualité de chacune des nouvelles vient clairement des réflexions qu'elles soulèvent, de ce côté toujours humaniste présent, offrant toujours un espoir et le tout porté par une plume soignée, incisive. Olivier Paquet a une capacité a créer des univers denses, accrocheurs et visuels qui donnent clairement envie d'en apprendre plus, et le tout porté par des personnages humains, complexes et touchants. Au final une belle réussite que ce petit recueil et je suis bien content de l'avoir sorti de ma PAL. Retrouvez la chronique complète sur le blog. Lien : http://www.blog-o-livre.com/.. a écrit une critique à 01 décembre 2017. Dans ce lieu si élémentaire, les habitants ne nous ressemblent pas, mais je peux leur trouver une certaine beauté. Des géantes gazeuses se télescopent chaque jour, propulsant les créatures d’une planète à une autre, comme autant de puces bondissantes. La peau de certaines sent le caramel, d’autres le café et le reste la cerise. a écrit une critique à 19 mai 2018. Je connaissais Olivier Paquet de nom et pour avoir vu passer ses livres publiés chez l'Atalante. Mais je n'avais jamais franchi le pas, la faute à des échos contrastés et à une pile de livres déjà phénoménalement élevée. Aussi, quand j'ai découvert ce recueil de nouvelles, je me suis dit que l'occasion était la bonne. D'une part j'adore ce format, d'autre part, cela m'a permis de découvrir sans lui consacrer trop de temps (en cas de non-compatibilité) ce romancier français. Ce recueil, préfacé par Xavier Mauméjean, comprend quatre nouvelles. Les trois premières ont déjà été publiées, la dernière est inédite.... Lien : https://lenocherdeslivres.wo.. a écrit une critique à 01 décembre 2017. Nous sommes un peuple de marchands. Nous explorons, exploitons les planètes que nous découvrons. Nous n’avons que faire d’un empire militaire, vous le savez bien. Vous êtes acharnés à nous détruire parce que vous pensez en termes de domination. Admettez notre influence pour en tirer avantage. a écrit une critique à 11 décembre 2017. Quatre textes très différents, donc, sont au sommaire de ce recueil. Synesthésie raconte le contact entre deux individus, le gouverneur humain d'une petite planète et une émissaire alien, dans une ambiance tendue, sur fond de guerre galactique. La raison de leur rencontre ? Une Porte de voyage interstellaire que les humains utilisent et que les aliens convoitent. Mais cette Porte est pilotée par une IA qui fonctionne de façon très inhabituelle, sur les liens entre les passagers, leurs émotions et les images suscitées par les odeurs. Étrange et original. La nouvelle a été couronnée par le Grand Prix de l'Imaginaire en 2002. Rudyard Kipling 2210 transpose une partie de l'histoire du célèbre écrivain sur un champ de bataille du futur, où s'affrontent humains et aliens. le héros, ancien général, recherche les corps des soldats tombés au combat pour les identifier et leur offrir une sépulture. L'arrivée d'une jeune femme qui cherche son mari va lui faire repenser à son passé, affronter ses propres douleurs et aller vers autre chose. Un texte intéressant même si les réactions de certains personnages, comme celles de la jeune femme, sont un peu étranges (trop théâtrales ou choquantes ?). Cauchemar d'enfants : en prenant au pied de la lettre l'expression « les enfants font la loi », l'auteur imagine un monde où les gosses règnent, choyés par leurs parents obligés par le gouvernement de les couvrir de cadeaux et d'obéir à leurs quatre volontés. Dans ce contexte, un inspecteur de police adulte, dirigé par son capitaine de… 14 ans, enquête sur du marché noir, de la revente de jouets que certains « vieux » pratiquent pour se payer sorties et distractions autrement fort limitées. Un univers qui frôle l'absurde en renversant les rôles et en les poussant au paroxysme, dans un climat de délation, de paranoïa et d'immaturité qui est original et inquiétant. Une fille aux pieds nus est la nouvelle inédite du recueil. Suite à un tsunami au Japon, la jeune Hikaru erre au milieu des décombres. Elle y croise des gens désespérés, hébétés, perdus, des scènes de chaos indescriptible. Avec un point commun, les disparus, les familles disjointes. Ce qui lui évoque ses souvenirs et ses sentiments envers son père qu'elle n'appréciait guère et qui finit par lui manquer. Un récit émouvant, bien ancré dans la culture japonaise que l'auteur affectionne et comprenant une belle touche de fantastique. Quatre textes différents et autonomes, que j'ai trouvé réussis et émouvants, originaux et faisant réfléchir. Une belle découverte. Critique à retrouver sur mon blog. Lien : https://bibliosff.wordpress... + Lire la suite a écrit une critique à 01 décembre 2017. Nous avons toujours basé la clé sur ce principe : il faut aimer pour passer. En se découvrant, en partageant des expériences, les contacts entre les êtres se montrent fertiles. Chacun apporte sa différence, sa particularité, et s’il trouve la personne qui peut l’accepter, alors le couple peut traverser la Porte. Au fil du temps, l’échange est devenu le plus souvent sexuel : parce qu’il s’agit d’une donnée incontournable de la race humaine. Ce moment intime exprime la quintessence de la compréhension entre deux êtres, aussi éloignés soient-ils, même à des univers de distance + Lire la suite a écrit une critique à 10 juin 2018. A ceux qui, comme moi, n'auraient pas encore eu l'occasion de lire un ouvrage d'Olivier Paquet, les éditions L'Atalante ont mis à disposition l'année dernière ce petit recueil censé proposer un échantillon représentatif du style et des différents univers de l'auteur. L'ouvrage est court (120 pages) et ne comporte que quatre nouvelles, dont une seule inédite, les trois autres ayant déjà fait l'objet d'une parution au début des années 2000 dans la revue Galaxies. Enrobé d'une très belle couverture signée Aurélien Police et encensé dans une quatrième de couverture et une préface dithyrambiques (respectivement rédigés par Jean-Claude Dunyach et Xavier Mauméjean, rien que ça !), le recueil dispose incontestablement d'un emballage soigné. Mais qu'en est-il du fond ? Les deux premiers textes, « Synesthésie » et « Rudyard Kipling 2210 », s'inscrivent pleinement dans de la SF pure et dure, avec des conflits interplanétaires, des races extraterrestres, des IA... : autant dire que ce n'est pas franchement ma tasse de thé, et j'ai effectivement été assez peu enthousiasmée par cette première partie. La seconde, en revanche, correspond davantage à mes attentes : « Cauchemar d'enfants » est une dystopie effrayante décrivant un monde dans lequel les rapports enfants/adultes sont renversés, tandis que « Une fille aux pieds nus » s'apparente à un récit fantastique et prend place au Japon juste après une catastrophe naturelle. Toutes ces nouvelles ont en commun une même sensibilité qui ne laisse pas le lecteur indifférent, et abordent des thèmes récurrents comme le deuil, les regrets, ou encore l'ouverture aux autres et au monde. Chaque protagoniste est dépeint avec le même soin et tous sont caractérisés par une fêlure, qu'on ne fait parfois qu'entre-apercevoir, mais qu'ils vont devoir dépasser pour trouver la force d'affronter les événements auxquels ils se retrouvent confrontés. « Synesthésie » nous dépeint un monde dans lequel les humains sont parvenus à quitter la Terre et arpentent désormais l'univers, non pas en quête d'une quelconque hégémonie militaire, mais plutôt afin d'échanger, de commercer, et de découvrir de nouvelles cultures. Une espèce extraterrestre voit toutefois d'un très mauvais oeil cette présence qu'elle interprète comme une menace. La nouvelle se concentre sur les tractations échangées entre les ambassadeurs des deux races, l'humain tentant de convaincre l'autre que la violence n'est pas la bonne solution, et lui proposant, pour l'en convaincre, de franchir en sa compagnie le portail qui leur permet de passer d'un endroit à un autre de l'univers. Vaisseaux spatiaux, extraterrestres, portail galactique, Intelligence artificielle... : le texte réutilise des éléments classiques d'un certain type de science-fiction pour laquelle je n'ai malheureusement aucune affinité. Si la nouvelle a sans doute le potentiel pour séduire les amateurs de space-opera, je n'y est pour ma part pas trouvé mon compte, là faute à un décor peu immersif et à un protagoniste à propos duquel on en sait bien trop peu. A noter que le texte a été récompensé en 2002 par le Grand Prix de l'Imaginaire dans la catégorie « nouvelle ». La nouvelle suivante, « Rudyard Kipling 2210 », est en fait la retranscription dans le futur d'un moment clé de la vie De Rudyard Kipling : la perte de son fils pendant la Première Guerre mondiale, à la suite de laquelle l'écrivain devint commissaire aux sépultures de guerre. Olivier Paquet nous dépeint là encore un conflit opposant des Humains à des extraterrestres, les Rôdeurs, dont on ne sait là encore presque rien. Ce n'est de toute façon pas la guerre en elle-même qui intéresse l'auteur, le récit évoquant surtout la question du souvenir, du deuil et de la disparition d'un être cher. La nouvelle se démarque à nouveau par sa plume soignée mais j'ai encore une fois peiné à m'immerger dans le décor dont je n'ai pas saisi l'intérêt. Le niveau remonte avec « Cauchemar d'enfants », sans doute ma nouvelle préférée du recueil. L'auteur y dépeint une société dans laquelle les enfants ont désormais le pouvoir sur les adultes qui doivent céder à tous leurs caprices et sont régulièrement contrôlés par l'administration. On assiste alors à des scènes complètement surréalistes au cours desquels un inspecteur de police sadique, âgé d'une douzaine d'années et accompagné de son subalterne adulte, mène l'enquête pour tenter de résoudre le mystère de la disparition d'un petit chien électronique. Serait-ce que les parents de la jeune fille concernée par la disparition seraient impliqués dans un odieux trafic de revente de jouets ? Contrairement à ce que peut laisser penser la légèreté du sujet, le texte n'est absolument pas drôle et en vient même à mettre le lecteur mal à l'aise. Outre la question de la relation entre parents/ progénitures et de la prolifération des « enfants rois », Olivier Paquet pose également celle de notre implication dans la construction notre société, et souligne les danger et les absurdités auxquels pourraient nous condamner notre indifférence et notre résignation. Une vraie réussite. « Une fille aux pieds nus », nouvelle inédite chargée de clore le recueil, prend place juste après qu'un tsunami se soit abattu sur les côtes japonaises. On y suit une jeune fille qui tente de reprendre pied après la catastrophe, et qui va croiser sur son chemin un certain nombre de survivants qui, comme elles, peinent à surmonter le drame qu'ils ont vécu. le texte est touchant et aborde de manière très sensible la question du deuil et des regrets. L'auteur donne à nouveau une vision très optimiste de la nature humaine, insistant sur la générosité et le besoin d'aider que se manifestent spontanément les victimes d'un événement aussi traumatisant. La chute reste tout de même assez prévisible mais n'enlève rien à la force du texte ni à son message. Un petit recueil qui permet de se faire une idée globale du style et des thèmes de prédilection d'Olivier Paquet. Si les deux premières nouvelles ne m'ont pas vraiment convaincue, les deux suivantes méritent en tout cas le détours et se révèlent aussi intéressantes qu'émouvantes. A découvrir ! Lien : https://lebibliocosme.fr/201.. + Lire la suite

Si vous avez besoin de plus de livres, en plus de Faux Semblance, vous pouvez également utiliser des livres similaires ci-dessous pour référence:

Le Horla par Guy de Maupassant
Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part par Anna Gavalda
Histoires extraordinaires par Edgar Allan Poe
Boule de Suif et autres nouvelles par Guy de Maupassant
Trois contes : Un coeur simple - La légende de Saint Julien l'Hospitalier - Hérodias par Gustave Flaubert
Le Jardin des silences par Olivier Paquet
Frontières bombardées et autres .. par Olivier Paquet
Marginal, tome 3 : Ceux d'ai.. par Olivier Paquet
Tu m'as trouvée par Olivier Paquet
Les faits d'Eiffel par Olivier Paquet
Blaguàparts par Olivier Paquet
Jardin d'hiver par Olivier Paquet
Le Melkine par Olivier Paquet
Structura Maxima par Olivier Paquet
Les Loups de Prague par Olivier Paquet
Bleu-Argent par Olivier Paquet
La mort du Melkine par Olivier Paquet