La Femme Des Dunes


Livres Couvertures de La Femme Des Dunes

4 étoiles sur 5 de 17 Commentaires client



Détails La Femme Des Dunes

Le Titre Du LivreLa Femme Des Dunes
AuteurChristopher A. Bohjalian
ISBN-102368120181
EditeurCharleston
Catégoriesrécits
Évaluation du client4 étoiles sur 5 de 17 Commentaires client
Nom de fichierla-femme-des-dunes.pdf
La taille du fichier25.32 MB

La Femme Des Dunes - Alep (Syrie), 1915. Elizabeth Endicott, une jeune Américaine, arrive en Syrie durant le génocide arménien. Elle se lie d'amitié avec Armen, un ingénieur arménien qui a perdu sa femme et sa fille. Mais très vite, Armen quitte Alep pour s'engager dans l'armée anglaise. Il entame alors une correspondance avec Elizabeth et comprend qu'il est tombé amoureux de la riche Américaine, si différente de la femme qu'il a perdue. Bronxville, banlieue de New York, 2012. Laura Pet...

Catégories : récits

Tags : récits, roman, roman historique, fiction, violence, collaboration, bataille, enlèvement, origines, paresse, humanitaire, génocide, horreur, histoire d'amour, première guerre mondiale, voyages, secrets de famille, histoires de famille, crime, anglais

banneris by simply highlighting quotes or stats as part of your own design. Simply do not squander words thinking you will need to compose a exact long La Femme Des Dunes e book|La Femme Des Dunes ebook|La Femme Des Dunes book.

a écrit une critique à 17 avril 2014. Les mots ont laissé la place à des visions d’immenses étendues de sable où reposent les ossements de nos ancêtres. Je me suis mise à trembler, submergée de sanglots saccadés, comme lorsque j’avais quitté le musée de Watertown un an plus tôt et que j’étais restée au fond de l’auditorium pendant que ma fille chantait. Cette fois-ci, cependant, certaines de mes larmes étaient douces, car parmi les cadavres ramenés d’entre les morts d’Alep se trouvait la grand-mère de cette femme : une fillette silencieuse, attentive et sérieuse qui s’appelait Hatoun. + Lire la suite a écrit une critique à 08 avril 2014. Merci à Babelio et aux éditions Charleston pour ce partenariat. Merci également pour leur patience, j'espère qu'ils ne me tiendront pas rigueur de mon énorme retard pour lequel je tiens à présenter mes excuses. Je vais commencer par ce qui m'a plu dans ce livre : L'écriture, tout d'abord, que j'ai trouvé très belle et très agréable. Je ne connaissais pas la plume de Chris Bohjalian mais je dois dire qu'il m'a conquise grâce à ses mots et à son style ! Ensuite, j'ai aimé le cadre choisi par l'auteur. Inhabituel, c'est une partie de l'histoire qui m'était totalement inconnue, tout comme cette partie du monde d'ailleurs. C'est assez rare que des "intrigues" prennent place dans cette région que ce soit dans la littérature, dans les films,... Malheureusement, j'ai traversé une période un peu (beaucoup, en fait) chahutée et ai lu ce roman de façon très entrecoupées et sur une très longue période. Particulièrement fatiguée, j'ai eu du mal à me plonger dans l'histoire, à m'attacher aux personnages, à m'imprégner de l'ambiance du roman. De plus, je n'ai pas trouvé la mise en page très agréable, dans le sens où le livre fait partie des grands "grands formats" et que les pages sont bien remplies. Autrement dit, je n'ai pas trouvé le livre très confortable à lire, que cela manquait d'air, mais cela vient peut-être de mon état de fatigue et de la difficulté à me concentrer que j'ai eue. Mais je ne m'avoue pas vaincue et je garde le livre à vue pour retenter une lecture dans les prochaines semaines ! Je pense que je n'ai pas pu l'apprécier à sa juste valeur et je pense que je pourrai trouver ce roman plus prenant en le reprenant dans une période plus calme ! + Lire la suite a écrit une critique à 25 mars 2018. Elizabeth baissa les yeux vers le garçon étendu sur une bande de couverture déchirée et appliqua délicatement la teinture d'iode diluée sur les profondes entailles qui sillonnaient la plante de ses pieds. Les gendarmes refusaient de lui dire pourquoi ils avaient fait subir à un garçon d'une dizaine d'années un châtiment qu'ils appellent la "falaka" : la flagellation de la plante des pieds. a écrit une critique à 03 mars 2014. Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les Editions Charleston, pour m'avoir permis de découvrir de magnifique roman de Chris Bohjalian. Ce livre se déroule sur deux époques, la première en 1915, en pleine première guerre mondiale, en Syrie et en particulier à Alep. On y découvre Elizabeth Endicott, une jeune américaine qui vient d'arriver avec son père, pour une mission humanitaire. Elle va faire la rencontre d'Armen, un jeune ingénieur arménien, et ils vont très vite tombés amoureux l'une de l'autre. Mais Armen doit d'abord régler des comptes avec son passé, il va quitté Alep, pour rejoindre Alexandrie en Egypte et les troupes de l'armée Britanique qui combat les Turcs. L'autre partie du roman se déroule de nos jours, ou Laura Petrosian commence par un curieux hasard à remonter le passé de ses grands-parents, et nous allons vite découvrir dès les premiers chapitres que les deux histoires sont bien évidement liées. Laura Petrosian, nous livre au fur et à mesure des bribes de souvenirs qu'elle a vécu durant son enfance, avec ses grands-parents. Ce roman est une belle histoire d'amour, mais attention, c'est aussi un récit dur et sombre. L'auteur, à raison, ne nous épargne rien. Que ce soit les enlèvements d'enfants, le massacre ou viol de jeune femme, la découverte de fosses communes ou encore l'horreur des tranchées…. et j'en passe. Nous rencontrons à travers notre récit, divers personnages (souvent attachants) qui pour la plupart disparaîtront au fur et à mesure de notre lecture. C'est un roman sombre, mais émouvant. L'écriture de Chris Bohjalian est très agréable, le roman se lit sans difficulté, l'écriture est fluide, et les changements d'époques se font sans encombre. Je dois dire que j'ai tout de même préféré les parties qui se passent au début du 20ème siècle et concernent l'histoire d'Elizabeth et Armen. Je dois avouer que je n'avais jamais entendu parlé du génocide arménien, et je me demande encore comment j'ai pu passer à côté d'une telle horreur. On parle souvent bien évidement de la Shoah, pendant la seconde guerre mondiale, mais je pense sincèrement qu'on ne parle jamais du génocide et du massacre de plus de 1,5 millions d'Arméniens, au début du siècle précédent. J'ai tout aimé dans ce roman, que ce soit son côté romanesque et aventureux, ou encore son côté plus pédagogique et historique. Ce livre a été publié aux Editions Charleston en Février 2014. Lien : http://milleetunepages.com/2.. + Lire la suite a écrit une critique à 25 mars 2018. -- On voulait savoir combien d'Arméniens on pouvait tuer avec une seule balle. (Il s'interrompit, comme pour ménager le suspense.) La réponse ? Si tu les déshabilles et que tu les alignes les uns derrière les autres, tu peux en tuer dix. Mais il faut un bon fusil. a écrit une critique à 24 mars 2018. Il ne pensait pas avoir éprouvé la même euphorie que certains de ses amis quand les Turcs avaient fini par battre en retraite, car il avait vu son frère aîné mourir et savait que Karine était sans doute morte, elle aussi. Tout comme sa petite fille. C'était peut-être pour cela qu'il n'avait jamais ressenti la terreur à laquelle il s'attendait au combat. Quand vous estimez ne plus avoir aucune raison de vivre, la mort n'est pas spécialement effrayante. + Lire la suite a écrit une critique à 17 avril 2014. En 1915, Elizabeth Endicott, une jeune Amérique, débarque en Syrie durant le génocide arménien. Avec son père, elle tente d'apaiser les souffrances d'un peuple entier. C'est comme ça qu'elle rencontre un ingénieur arménien, Armen, qui a perdu sa femme et sa fille. Leurs vies vont se croiser … et aboutir à Laura Petrosian, romancière américaine, qui va entreprendre un voyage à travers son histoire familiale, et surtout celle de ses grands-parents. Un voyage qui va la conduire au coeur du génocide et tout près d'un terrible secret … Au-delà de l'histoire d'amour attendue, ce roman est un terrible témoignage par un romancier d'origine arménienne qui produit là son roman le plus personnel. C'est le premier texte que je lisais sur cette page de l'Histoire, et j'avoue avoir été horrifiée par la violence et l'horreur de ce massacre en règle, sous les yeux du monde entier, dans une Turquie qui allait vers la modernisation … "Un peuple en train de disparaître". Un très beau roman qui interroge l'Histoire, et analyse aussi très bien l'héritage de ce génocide, au coeur même des États-Unis contemporains, où les Arméniens et les Turcs se côtoient et où la jeune génération semble avoir oublié … Lien : http://missbouquinaix.wordpr.. + Lire la suite

Si vous avez besoin de plus de livres, en plus de La Femme Des Dunes, vous pouvez également utiliser des livres similaires ci-dessous pour référence:

Ne sautez pas ! par Frédéric Ernotte
Les belles âmes par Lydie Salvayre
Destins, Tome 3 : Le piège africain par Pierre Christin
L'absente de Noël par Karine Silla
De l'influence du lancer de minibar sur l'engagement humanitaire par Marc Salbert
Le jardin des larmes par Christopher A. Bohjalian
Une passion interdite, tome .. par Christopher A. Bohjalian
L'homme debout par Christopher A. Bohjalian
La Sage-femme de Venise par Christopher A. Bohjalian
La responsabilité de protéger par Christopher A. Bohjalian
La damnation du templier par Christopher A. Bohjalian
L'imprévu par Christopher A. Bohjalian
Dans l'angle mort par Christopher A. Bohjalian
Filles du désert par Christopher A. Bohjalian
Sage-femme par Christopher A. Bohjalian
Midwives: A Novel par Christopher A. Bohjalian