Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose


Livres Couvertures de Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose

4.19 étoiles sur 5 de 1247 Commentaires client



Détails Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose

Le Titre Du LivreLe Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose
AuteurCharles Baudelaire
ISBN-102072756804
EditeurGallimard
Catégoriesprose
Évaluation du client4.19 étoiles sur 5 de 1247 Commentaires client
Nom de fichierle-spleen-de-paris-petits-poèmes-en-prose.pdf
La taille du fichier23.13 MB

Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose - Lorsqu'il commence à publier ses petits poèmes en prose dans des revues et des journaux, Baudelaire a beau les qualifier modestement de "bagatelles", il a pleinement conscience de ce qu'ils ont de singulier. Et nous le savons mieux désormais, ce qui s'inaugure de manière capitale dans ces textes qui visent à capter l'étrangeté du quotidien de son temps, ce n'est rien moins qu'une forme littéraire nouvelle. Rimbaud et Mallarmé vont s'en souvenir très vite - et bien d...

Catégories : prose

Tags : prose, littérature, poèmes, poésie française, poésie en prose, poésie, classique, romantisme, solitude, mélancolie, recueil, spleen, dandysme, amour, france, littérature française, auteur français, français, Paris (France), 19ème siècle

ebooks

Choix de Ebook Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose Pdf Télécharger

Si vous envisagez de vendre vos livres électroniques à partir de votre propre site Web, je recommande fortement d'investir dans un logiciel antivol de livres électroniques fiable. D'autres moyens de protéger vos livres électroniques contre le vol Assurez-vous que vos livres ont de l'ISBN. Livre PDF aident les auteurs et les auteurs pour atteindre leurs œuvres dans le monde entier avec un minimum d'effort. Tout eBook Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose PDF gratuit peut maintenant être téléchargé à partir de sites populaires tels que freepdf.us. Bien sûr, si vous voulez mettre un coup de poing dans l'édition, vous pouvez appeler un professionnel pour concevoir un modèle de livre intérieur et de la conception de la couverture de votre livre.

Téléchargement Ebook Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose PDF - Vue D'Ensemble

Étant donné que de nombreuses personnes peuvent télécharger des livres électroniques sur leurs tablettes et leurs smartphones, vous gagnerez and d'argent en publiant votre livre numérique sur Lulu. De plus, les livres électroniques sont écologiques puisque pas de papier. Avantages de l'utilisation des livres Un livre est toujours au format électronique. Vous pensez peut-être que je viens de publier un ebook. Un ebook est un produit numérique qui est également livré sous. Les livres gratuits, les livres électroniques gratuits rendent tous nos vies and simples, plus faciles et plus agréables (du moins pour les rats de bibliothèque). De temps en temps, vous devez écrire des livres électroniques gratuits pour attirer de nouveaux abonnés dans votre créneau et augmenter votre base d'abonnés.

The Downside Risk of Website for Free Download Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose Books Pdf

The website is a e-pub paradise with over 46,000 free e-books in that to pick. Proceed to Step 2 if you're already enrolled on the website. If a person finds you someplace else and likes things you need to say, they might want to have a peek at your site. There are numerous sites which gives you the capacity to browse informative and useful eBooks free of cost! Appear, your internet site is fantastic for reading through a typical page daily. The webpage are going to maintain sequential order.

Ce que l'on Vous a Dit à Propos du Téléchargement Book Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose Pdf Est complètement Fake. . .Et Voici Pourquoi

Si vous téléchargez beaucoup de fichiers Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose PDF p sur votre ordinateur portable. Il est donc toujours de vérifier que vous livre de le télécharger, qu'il soit gratuit ou non. Cliquez sur Imprimer " et une fenêtre apparaîtra vous demandant où vous souhaitez enregistrer le fichier Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose PDF obtenu. Les fichiers Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose PDF sont souvent utilisés par les éditeurs qui créent des livres électroniques. Dur fonction des paramètres p votre navigateur, le fichier Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose PDF s'ouvrira dans un lecteur p Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose PDF installé ou sera enregistré sur le disque dur. Le fichier Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose PDF de votre Google guide va maintenant être téléchargé et enregistré dans le répertoire de téléchargement level.

Ebooks Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose Pdf À L'Aide!

Téléchargez Amazon Kindle pour Mac pour lire des livres électroniques d'Amazon. Bien qu'il soit distribuer votre livre électronique dans autant d'endroits que possible, qu'il s'agisse d'un livre électronique gratuit ou d'un livre électronique pour vous facturez p votre site Web doit être le maximum endroit où vous le mettez. Vous ne pouvez pas acheter d'ebooks Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose, avec un Kindle auprès p fournisseurs autres qu'Amazon et Smashwords. Vous pouvez acheter des fichiers MOBI directement auprès d'éditeurs et les charger sur votre Kindle. Notre sélection de 8 quotations gratuits livrera à coup sûr des connaissances de base en SEO mais également des connaissances plus avancées. Les gens peuvent alors acheter plus d'ebooks Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose de plusieurs auteurs. La plupart des livres électroniques distribués à partir de websites Web individuels au format PDF, car ils restent les and polyvalents.

Livres numériques gratuits format Pdf français en un coup d'Œil

Trouver des endroits pour lire des magazines pdf en ligne gratuitement n'est pas difficile. En fin de compte, si plus de gens lisent des magazines pdf gratuits en ligne sur le site, il est rentable d’y héberger mon contenu. Vous pouvez lire les magazines pdf en ligne gratuitement ou télécharger gratuitement les magazines pdf sur vos appareils mobiles. Une lecture en différé est possible ultérieurement. Bonne chance pour rendre vos nouveaux magazines pdf en ligne gratuits, et j'espère que vous deviendrez un créateur de magazines en ligne très réussi! Beaucoup de trafic pour lire vos magazines pdf en ligne gratuitement permettra à plus de personnes de voir votre publication.

The 30-Second Trick for Free Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose Pdf Download Sites

Learn what you might relish from your website before subscribing so you receive far superior price. There are a few sites which give a picture summary, which makes it feasible to comprehend the exact storyline of the picture even prior to viewing it. It would be more convenient to elect for a website which sends you updates once new novels are uploaded on the website. Many internet sites even offer you free papercraft templates that could be printed and built by using a pair of scissors and paste. There are rather excellent websites which provide free eBooks in Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose PDF formats just. Links to outside pages might also be found.

The world wide web has become a resourceful supply of just about every kind of information which some body will desire. Likewise you may search the web for related sites which offer on the web conversion solutions. You are able to come back throughout dedicated internet sites on the internet that permit one to download totally free eBooks over a scope of topics.

Once you're to the site, you'll need to add the Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose PDF file on it. The site is straightforward, and the practice of locating that which you would enjoy is really simple. Happily you'll find tons of websites that offer information about how to make sure they are including for newbies.

Nouvelle Étape par Étape de la feuille de route pour Télécharger Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose des Livres au arrangement Pdf

Dans certains cas, vous aurez probablement besoin p télécharger Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose et d'installer un logiciel pour ouvrir et lire les partitions. Le téléchargement Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose du livre de trade électronique gratuit ne prend que quelques instants et peut vous faire économiser beaucoup d'ennui en commises par de nombreuses personnes lorsqu'elles débutent dans le trade électronique. Les téléchargement Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Proses de livres gratuits sont limités a-5 ebooks level mois pour les membres ayant des comptes gratuits. Chaque gratuit augmente également le classement de livre dans sa catégorie, ce qui le rend also observable que son classement dans les résultats de recherche d'Amazon. Des téléchargement Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Proses gratuits logiciels lecteur p sont également disponibles dans la plupart d'entre eux.

a écrit une critique à 23 septembre 2012. Enivrez-vous Il faut être toujours ivre. Tout est là: c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. Et si quelquefois, sur les marches d’un palais, sur l’herbe verte d’un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l’ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l’étoile, à l’oiseau, à l’horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est, et le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau, l’horloge, vous répondront: « Il est l’heure de s’enivrer ! Pour n’être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise." + Lire la suite a écrit une critique à 20 mai 2012. Souvenir d'étude de ma classe de seconde, souvenir très agréable. N'étant ni un spécialiste de la poésie, ni à même d'émettre un jugement sur un tel classique de la littérature française, ni capable de pouvoir résumer un tel recueil de poèmes, ni sûr de pouvoir ajouter quoi que ce soit d'intéressant aux critiques précédentes, je ne vais qu'émettre mon humble impression de lecteur vis-à-vis de cette oeuvre atypique. Premièrement, posons le contexte : afin de ressentir au mieux les émotions décrites par Charles Baudelaire, mieux vaut lire ce petit livre dans son lit, face à une fenêtre, et par temps de pluie. En effet, l'auteur des Fleurs du Mal traite de la misère, de la solitude, de la tristesse, de l'ennui, de la paresse même : en somme, de la mélancolie du temps présent. Contrairement à la "poésie d'élite", qui nous offre des rimes très, voire trop riches, sans parfois nous toucher vraiment, Charles Baudelaire, avec ses Petits Poèmes en prose, nous touche au plus profond de nous-mêmes, par des gestes simples, des scènes de la vie quotidienne et des sentiments à portée universelle. Lire ces poèmes en prose, c'est non seulement se libérer des carcans versifiés pour tenter d'aller plus loin, mais c'est aussi et surtout se rapprocher toujours plus de l'intelligence de l'auteur : les rimes, c'est bien souvent magique et musical, mais la prose permet ici de laisser vraiment libre cours à son imagination. À la limite des codes, pour transcender les genres littéraires : du grand Baudelaire. + Lire la suite a écrit une critique à 18 mars 2017. Un cheval de race Elle est bien laide. Elle est délicieuse pourtant ! Le Temps et l’Amour l’ont marquée de leurs griffes et lui ont cruellement enseigné ce que chaque minute et chaque baiser emportent de jeunesse et de fraîcheur. Elle est vraiment laide ; elle est fourmi, araignée, si vous voulez, squelette même ; mais aussi elle est breuvage, magistère, sorcellerie ! En somme, elle est exquise. Le Temps n’a pu rompre l’harmonie pétillante de sa démarche ni l’élégance indestructible de son armature. L’Amour n’a pas altéré la suavité de son haleine d’enfant ; et le Temps n’a rien arraché de son abondante crinière d’où s’exhale en fauves parfums toute la vitalité endiablée du Midi français : Nîmes, Aix, Arles, Avignon, Narbonne, Toulouse, villes bénies du soleil, amoureuses et charmantes ! Le Temps et l’Amour l’ont vainement mordue à belles dents ; ils n’ont rien diminué du charme vague, mais éternel, de sa poitrine garçonnière. Usée peut-être, mais non fatiguée, et toujours héroïque, elle fait penser à ces chevaux de grande race que l’œil du véritable amateur reconnaît, même attelés à un carrosse de louage ou à un lourd chariot. Et puis elle est si douce et si fervente ! Elle aime comme on aime en automne ; on dirait que les approches de l’hiver allument dans son cœur un feu nouveau, et la servilité de sa tendresse n’a jamais rien de fatigant. + Lire la suite a écrit une critique à 13 mai 2016. Avant d'ouvrir ce livre, j'avais peur. Peur car je n'aime pas du tout lire les poèmes en prose, d'ordinaire. Peur de détériorer l'image de mon poète préféré par le biais d'une oeuvre qui ne me plairait pas. Mais d'ordinaire n'est pas Baudelaire. J'aurais bien dû me douter que s'il en était un qui était capable de me faire aimer la poésie en prose, c'était lui. Pourquoi chaque mot qu'a écrit cet homme me transperce t-il ? Je ne saurais l'expliquer. Lui seul est capable de me faire monter les larmes aux yeux quand je lis ses oeuvres. Lui seul sait mettre des mots sur des sentiments que je porte en moi depuis toujours, ayant toujours l'impression d'être la seule à ressentir ces maux, ces angoisses. Efficacité, concision de la forme. Style, style... beauté de la plume baudelairienne ! Pas besoin d'avoir un dictionnaire avec soi pendant la lecture, les pages défilent, tout est simple de compréhension et pourtant si profond et complexe dans le sens. Les oeuvres de Baudelaire sont les seules que je peux lire comme des romans, sans jamais me lasser, sans jamais être saturée. Les seuls poèmes qui m'habitent encore des années après la lecture. Au fond, il parle de Paris, il parle de lui mais il parle de toi, de nous, de moi. Charles, on ne se connait pas, on ne pourrait pas être plus différents, mais je me sens si proche de toi. Alors, Charles, merci. + Lire la suite a écrit une critique à 21 janvier 2015. (Garder l'Encre - 7) Mais bien sûr que tout est lié! L'autre jour, je relisais les Petits Poèmes en Prose en mangeant un yaourt nature. Et un yaourt nature me fait immanquablement penser à la banquise. Rien d'anormal là-dedans, je suppose que c'est la même chose pour vous. Et on voit bien comment notre écosystème est fragile, puisqu'il suffit d'un simple coup de cuillère à dessert pour que pouf! presque un quart de la banquise disparaisse. C'est en voyant Zoé lire ce livre au Garder l'Encre que ça m'a donné envie de le relire aussi. A une époque de ma vie, c'était mon bouquin préféré. C'est celui que j'ai le plus lu. Je devais trouver que c'était les Fleurs du Mal en encore plus épuré, allégé même de la notion de rime, ou quelque chose comme ça. Aussi, j'ai toujours aimé boire, mais je n'ai jamais supporté l'alcool. Quand je rentrais dans ma petite chambre après avoir trop bu, trop malade même pour me coucher, je me mettais à lire ce livre par habitude, en attendant que la vitesse de rotation de l'univers autour de ma chambre finisse par diminuer. Dans cet état, j'appréciais de me retrouver en territoire littéraire familier. Oui, même devenir alcoolique, c'est un truc que j'ai raté. Bref, c'est donc Baudelaire qui m'a rappelé que je devais vous raconter l'histoire du scaphandre, qui n'est pas vraiment l'histoire du scaphandre. J'espère que vous suivez toujours, mais il y a une logique. Ah, la rigueur des lois de logique qui sous-tendent notre univers ne cessera jamais de m'impressionner! *** Zoé fréquente le Garder l'Encre depuis bien plus longtemps que moi, et elle connaît bon nombre de petits secrets. Les gens se confient facilement à elle. J'étais curieux de connaître l'histoire du scaphandre, mais quelque chose me retenait de poser la question à Roger. Donc, je me suis adressé à Zoé, et elle m'a appris que l'histoire du scaphandre, c'était en fait surtout l'histoire de la femme bleue. J'ai déjà parlé du portrait de Roger et d'Hemingway accroché dans la salle du Garder l'Encre, sur lequel Roger figure en costume de scaphandrier. En fait, Roger possède un autre tableau réalisé à partir d'une photo. C'est le portrait de la femme bleue. Roger n'en parle jamais et ne le montre jamais. Il est caché quelque part dans un recoin de la maison, et je pense que Zoé est la seule à l'avoir vu. Voici son histoire. Roger n'a pas toujours été patron de pub. Il a été militaire et a fait partie de la marine belge (si, il existe une marine belge, je l'ai déjà expliqué et je ne reviendrai pas là-dessus). le père de Roger déjà était marin et scaphandrier. C'est son casque que Roger expose fièrement au dessus du bar. Je ne vais pas faire un roman psychologique, alors je vous passe tout le blabla sentimental du père absent idéalisé par le petit Roger et finalement mort en mission. Bref, il était écrit que Roger suivrait les traces de son père. Et on le retrouve donc, jeune barbe de marin bien noire, pull rayé, béret à pompon, brevet de scaphandrier en poche (imprimé sur papier plastifié water-proof 100m), premier maître sur le navire océanographique Belgica. Sa mission : explorer des mondes nouveaux et étranges, découvrir de nouvelles formes de vie et de nouvelles civilisations et s'aventurer dans les recoins les plus éloignés de l'océan, et compter les pingouins du pôle sud. A cette époque, on commençait à soupçonner que le climat se réchauffait (c'est à dire qu'il se réchauffait à peu près partout sauf en Belgique), et la marine belge, toujours à la pointe du surréalisme, avait envoyé le Belgica mesurer la fonte de la banquise. A cet effet, l'équipage s'était vu adjoindre une jeune et brillante scientifique spécialiste de la calotte glaciaire et du bonnet taille D. Elle s'appelait Astrid, et n'était pas restée insensible aux charmes du jeune Roger, l'intrépide plongeur au corps d'athlète. Evidemment, Roger s'était porté volontaire pour accompagner Astrid dans toutes ses sorties sur la banquise. Le petit hélicoptère du Belgica les déposait sur la banquise, et pendant qu'Astrid récoltait des carottes de glace (avant qu'on m'explique, je croyais que c'était la nourriture préférée des lapins polaires) et d'autres échantillons, Roger montait la garde au cas où un ours blanc (animal à la réputation aussi lubrique que vorace, et encore échaudé par la montée des températures) se serait approché de trop de l'appétissante Astrid. Parfois, Astrid tenait à descendre au fond d'une crevasse pour accéder à des couches de glace plus anciennes. Dans ces cas là, Roger l'assistait avec du matériel d'alpinisme. Quand Astrid était satisfaite des échantillons recueillis, Roger rappelait l'hélicoptère par radio, qui venait les rechercher. Journées glaciales sur les icebergs, nuits torrides dans la petite cabine d'Astrid, cette routine aurait pu durer de longues semaines, mais elle fut malheureusement interrompue par un drame. Ce jour-là, Astrid était de nouveau descendue dans une crevasse. Une crevasse est un endroit de faiblesse dans la structure de la banquise, et on pourrait donc estimer qu'il est dangereux de s'y aventurer. Mais il faut savoir que certaines crevasses restent stables pendant des centaines d'années avant de finalement céder (en tout cas, c'était ainsi avant le réchauffement climatique). le risque qu'un effondrement se produise pendant les quelques minutes qu'Astrid passait dans la faille était donc infinitésimal. Et pourtant, soudain, la glace a produit un grondement sourd, et une des parois a brusquement basculé de quelques degrés. Roger a cru entendre un cri. A cause du changement de la pente, il était désormais impossible à Roger d'apercevoir le bout de la corde et le fond de la crevasse. Roger avait beau crier à Astrid de remonter, il n'entendait aucune réponse, et le grondement sourd continuait. Il a peut être pris la mauvaise décision, c'est impossible à dire, mais il se l'est toujours reproché. Il n'a pu se retenir de descendre à la recherche d'Astrid. Ayant dépassé le surplomb créé par le déplacement de la paroi, Roger s'est aperçu que la faille était probablement devenue deux fois plus profonde. Il discernait une tache de couleur au fond, mais la longueur de la corde l'empêchait de descendre plus bas. Roger est donc remonté et a appelé l'hélicoptère avec du matériel supplémentaire. Une fois les secours sur place, Roger a tenu à redescendre lui-même. Il s'était passé environ une heure depuis le début du phénomène. Arrivé en bas de la faille, Roger a découvert un spectacle terrible. Astrid était étendue au fond du gouffre, mais son corps était recouvert d'une épaisse couche de glace totalement translucide. On n'a jamais pu expliquer exactement ce qui s'était passé. Il y a eu des théories, par exemple, qu'une partie de la glace, sous l'effet de la pression et du frottement s'était transformée en eau douce (la glace ancienne a tendance à perdre ses sels minéraux), puis avait regelé au fond de la faille, recouvrant le corps d'Astrid. Elle était probablement morte dans sa chute. Ses traits étaient calmes, ses yeux bleus grand-ouverts. Elle avait perdu son bonnet et ses cheveux étaient étendus en couronne autour de sa tête. Elle semblait presque sourire. On aurait dit une princesse morte dans un cercueil de verre, comme dans cet ancien conte. Et ce qui était surtout frappant, peut-être était-ce du à un reflet de la glace, mais sa peau avait pris une incroyable couleur bleue. Roger était fasciné par ce spectacle,et complètement hypnotisé. Il lui était impossible de bouger ni même de quitter Astrid des yeux. Cependant, le grondement a repris de plus belle. Les deux hommes restés en haut hurlaient à Roger de remonter, et commençaient même à tirer sur la corde. C'est ce qui a ramené Roger à la vie. Mais avant de remonter, il a eu un dernier réflexe: il avait dans sa poche un petit appareil photo, et il a pris un portrait d'Astrid sous la glace. C'est cette photo qui a plus tard servi de modèle pour le tableau de la femme bleue. Il était temps que Roger réagisse, car dès qu'il est arrivé en haut, le grondement s'est amplifié, et la paroi a de nouveau bougé, refermant pratiquement la faille. Il est très possible qu'encore aujourd'hui, Astrid soit prisonnière au coeur d'un iceberg dérivant sur l'océan, préservée dans son écrin de glace. Longtemps, Roger est resté inconsolable. Et peut-être qu'il l'est encore aujourd'hui. Il a souvent le regard vague, comme s'il était ailleurs, peut-être au pays des icebergs, des ours blancs, et des lapins polaires. (A suivre) + Lire la suite a écrit une critique à 30 novembre 2016. Un hémisphère dans une chevelure Laisse-moi respirer longtemps, longtemps, l’odeur de tes cheveux, y plonger tout mon visage, comme un homme altéré dans l’eau d’une source, et les agiter avec ma main comme un mouchoir odorant, pour secouer des souvenirs dans l’air. Si tu pouvais savoir tout ce que je vois ! tout ce que je sens ! tout ce que j’entends dans tes cheveux ! Mon âme voyage sur le parfum comme l’âme des autres hommes sur la musique. Tes cheveux contiennent tout un rêve, plein de voilures et de mâtures ; ils contiennent de grandes mers dont les moussons me portent vers de charmants climats, où l’espace est plus bleu et plus profond, où l’atmosphère est parfumée par les fruits, par les feuilles et par la peau humaine. Dans l’océan de ta chevelure, j’entrevois un port fourmillant de chants mélancoliques, d’hommes vigoureux de toutes nations et de navires de toutes formes découpant leurs architectures fines et compliquées sur un ciel immense où se prélasse l’éternelle chaleur. Dans les caresses de ta chevelure, je retrouve les langueurs des longues heures passées sur un divan, dans la chambre d’un beau navire, bercées par le roulis imperceptible du port, entre les pots de fleurs et les gargoulettes rafraîchissantes. Dans l’ardent foyer de ta chevelure, je respire l’odeur du tabac mêlé à l’opium et au sucre ; dans la nuit de ta chevelure, je vois resplendir l’infini de l’azur tropical ; sur les rivages duvetés de ta chevelure je m’enivre des odeurs combinées du goudron, du musc et de l’huile de coco. Laisse-moi mordre longtemps tes tresses lourdes et noires. Quand je mordille tes cheveux élastiques et rebelles, il me semble que je mange des souvenirs. + Lire la suite a écrit une critique à 11 janvier 2017. Les foules Il n’est pas donné à chacun de prendre un bain de multitude : jouir de la foule est un art ; et celui-là seul peut faire, aux dépens du genre humain, une ribote de vitalité, à qui une fée a insufflé dans son berceau le goût du travestissement et du masque, la haine du domicile et la passion du voyage. Multitude, solitude : termes égaux et convertibles pour le poète actif et fécond. Qui ne sait pas peupler sa solitude, ne sait pas non plus être seul dans une foule affairée. Le poète jouit de cet incomparable privilége, qu’il peut à sa guise être lui-même et autrui. Comme ces âmes errantes qui cherchent un corps, il entre, quand il veut, dans le personnage de chacun. Pour lui seul, tout est vacant ; et si de certaines places paraissent lui être fermées, c’est qu’à ses yeux elles ne valent pas la peine d’être visitées. Le promeneur solitaire et pensif tire une singulière ivresse de cette universelle communion. Celui-là qui épouse facilement la foule connaît des jouissances fiévreuses, dont seront éternellement privés l’égoïste, fermé comme un coffre, et le paresseux, interné comme un mollusque. Il adopte comme siennes toutes les professions, toutes les joies et toutes les misères que la circonstance lui présente. Ce que les hommes nomment amour est bien petit, bien restreint et bien faible, comparé à cette ineffable orgie, à cette sainte prostitution de l’âme qui se donne tout entière, poésie et charité, à l’imprévu qui se montre, à l’inconnu qui passe. Il est bon d’apprendre quelquefois aux heureux de ce monde, ne fût-ce que pour humilier un instant leur sot orgueil, qu’il est des bonheurs supérieurs au leur, plus vastes et plus raffinés. Les fondateurs de colonies, les pasteurs de peuples, les prêtres missionnaires exilés au bout du monde, connaissent sans doute quelque chose de ces mystérieuses ivresses ; et, au sein de la vaste famille que leur génie s’est faite, ils doivent rire quelquefois de ceux qui les plaignent pour leur fortune si agitée et pour leur vie si chaste. + Lire la suite

Si vous avez besoin de plus de livres, en plus de Le Spleen De Paris : Petits Poèmes En Prose, vous pouvez également utiliser des livres similaires ci-dessous pour référence:

Paroles par Jacques Prévert
Alcools par Guillaume Apollinaire
Poésies par Arthur Rimbaud
Les Contemplations par Victor Hugo
Poèmes saturniens par Paul Verlaine
Alcools par Charles Baudelaire
Fêtes galantes par Charles Baudelaire
Oeuvres complètes - Les chants.. par Charles Baudelaire
Les Orientales - Les Feuille.. par Charles Baudelaire
Les yeux d'Elsa par Charles Baudelaire
Feuilles d'herbe par Charles Baudelaire
Les Fleurs du Mal par Charles Baudelaire
Les Paradis artificiels par Charles Baudelaire
Œuvres complètes par Charles Baudelaire
La Fanfarlo par Charles Baudelaire
Fusées - Mon coeur mis à nu - La.. par Charles Baudelaire
Ecrits sur l'art (I) (1845-1.. par Charles Baudelaire