Altérés, Tome 1 : La Proie Du Dragon


Livres Couvertures de Altérés, Tome 1 : La Proie Du Dragon

4.36 étoiles sur 5 de 14 Commentaires client



Détails Altérés, Tome 1 : La Proie Du Dragon

Le Titre Du LivreAltérés, Tome 1 : La Proie Du Dragon
AuteurFlorence Cochet
ISBN-102377400361
EditeurDreamland
Catégoriesdystopie
Évaluation du client4.36 étoiles sur 5 de 14 Commentaires client
Nom de fichieraltérés-tome-1-la-proie-du-dragon.pdf
La taille du fichier29.09 MB

Altérés, Tome 1 : La Proie Du Dragon - L'humanité a failli être décimée lors d'une apocalypse déclenchée par des intelligences artificielles. Trois siècles plus tard, le fléau a été maîtrisé par le gouvernement grâce à un contrôle strict des technologies. C'est dans ce monde que la jeune Lutessa vit paisiblement avec son père qu'elle adore. Jusqu'au jour où il sabote son concours d'entrée à l'Institut des Technologies, brisant son rêve de devenir ingénieure. De quoi veut-il la protéger en l'empêchant de ...

Catégories : dystopie

Tags : dystopie, science-fiction, littérature jeunesse, peur, alimentation, action, quête, scénario, réseaux, écrivain femme, robots, post-apocalyptique, technologie, manipulation génétique, virus, intelligence artificielle, révolte, science, santé, littérature française

Altérés, Tome 1 : La Proie Du Dragon e book since they need to understand just how to do something. Still another way to improve your Altérés, Tome 1 : La Proie Du Dragon e bookis always by simply highlighting stats or quotes as part of your design. Simply don't waste words thinking you will need to compose a exact lengthy Altérés, Tome 1 : La Proie Du Dragon ebook|Altérés, Tome 1 : La Proie Du Dragon ebook|Altérés, Tome 1 : La Proie Du Dragon ebook.

The Foolproof Free Altérés, Tome 1 : La Proie Du Dragon Books Download Pdf Sites Strategy

If you're on the lookout for many totally free reading stuff, staying mindful of everything things to do with the books you find is a considerable step toward examining your publication. The secret is just a completely free thing of applications named Calibre. New Hope tunes supplies a completely free novel of kids' choir songs that you might readily print and download. If it is a down load you've got to pay, place in your repayment details as prompted. Without any charge online converters can alter your record with only some mouse clicks. At the U.S., Facebook is common. Project Gutenberg supplies free e Altérés, Tome 1 : La Proie Du Dragon books to get an variety of devices, such as laptops.

La Lutte Contre Le Téléchargement Altérés, Tome 1 : La Proie Du Dragon Gratuit De Livres En Pdf

Dans les deux cas, les auteurs de tout faire eux-mêmes, ce qui est bien jusqu'à un certain point. S'ils comptent sur un éditeur hybride pour leur vendre leurs livres se sentiront trompés. U N auteurn'a pas besoin de payer une mais pour livre soit intéressant à lire, il a besoin d'informations externes pour aider un auteur à peaufiner et affiner un manuscrit avant sa publication. Également comme dans l'auto-édition, il appartient à l'auteur p commercialiser les livres (avec un peu de coaching). Un auteur qui publie do it obtenir un retour d'informations indépendant, car il est impossible pour un auteur de juger son. Finalement, tous les nouveaux auteurs de livres JS prendront ES6 pour acquis, puis le monde du livre JS reviendra à la normale.

a écrit une critique à 02 mai 2018. Ce premier tome est une très bonne surprise ! En lisant la quatrième de couverture, je me doutais que l'ambiance post-apocalyptique et futuriste me plairait cependant, j'ai vraiment passé un très très bon moment. le récit met en scène Lutessa, alias « Tessa », une adolescente enjouée et dynamique vivant seule avec son Fonton, son père. Malgré le fait que la mère soit morte, le duo vit tant bien que mal et semble très complice. J'ai beaucoup aimé la relation entre le père et sa fille car, même si on apprend rapidement que Fonton cache des choses à son enfant, on en comprend les raisons… Un beau jour, Lutessa va donc découvrir des mystères insoupçonnés concernant ses géniteurs, mais également des informations sur elle ! Suite à un contrôle de santé, elle apprend qu'elle est infectée par des nanorobots et qu'on doit l'emmener dans les laboratoires du gouvernement. Les choses empirent lorsque la jeune fille fait la rencontre d'une armée de résistants déterminés à la sauver pour des raisons bien précises… Florence Cochet a vraiment su apporter une touche de mystère à son roman : tout au long de ma lecture, je me suis demandé qui pouvait trahir Lutessa. Les récalcitrants au système, principalement constitués du beau Daryl, du mystérieux Dragon, de Mia et de Gwen, ont rapidement su trouver les mots et faire en sorte que Tessa adhère à leur vision des choses. Je me demandais s'il y avait une taupe parmi cette étrange équipe… Par ailleurs, je me questionnais également au sujet de Jason, alias « Doggy », un ami d'enfance, ou de Lorik, un ami très proche qui préparait son concours d'admission à Renaissance, une école hautement réputée… On ne sait pas qui ment ou qui manipule qui. Comme l'héroïne, on avance en eaux troubles. Je dois avouer que l'auteure a réussi à m'avoir, car à force de soupçonner tout le monde, j'ai mis du temps avant de comprendre certaines choses ! En plus de proposer son lot de surprises, de rebondissements et de révélations, Florence Cochet a pris le temps de planter son décor. Au début du roman, on découvre lentement mais sûrement cet univers futuriste : son fonctionnement, comment notre monde a basculé pour en arriver là et ce qui a changé… J'ai trouvé ses idées bien dépeintes et, malheureusement très crédibles. Comme la plupart des écrivains de science-fiction, l'auteure n'a pas foi en l'humanité et la technologie. Les Hommes sont de plus en plus accros aux objets leur rendant la vie plus facile, ont tout le temps un écran sous les yeux, utilisent au moins un objet électronique par jour et se fient corps et âme aux machines. Étant donné l'évolution de certaines recherches, la place de la technologie dans notre quotidien et les objets de pointe mis en réseau, je ne peux qu'approuver ces craintes !… Or, on dit souvent qu'il n'y a qu'un pas entre la fiction et la réalité… J'espère néanmoins que les choses ne seront pas aussi brutales et chaotiques que dans cet ouvrage… D'ailleurs, sans pour autant crier au plagiat, j'ai trouvé qu'il y avait énormément de similitudes avec la trilogie « Matrix ». En effet, on retrouve les mêmes thématiques ainsi que quelques éléments en communs comme l'idée de câbles que l'on se branche dans le corps pour entrer dans une surréalité/un monde virtuel. Ces câbles permettent à l'esprit d'aller dans cet endroit fiction, de bouger, d'agir, de se battre et d'échanger. Si l'on rompt le contact, les conséquences peuvent être désastreuses… Il y a également L'Architecte que l'on pourrait retrouver dans le personnage de Daath. Tous deux sont vraiment mystérieux, puissants et dangereux… Ayant aimé « Matrix », ces éléments en commun ne m'ont pas rebutée, bien au contraire ! J'ai aimé ces clins d'oeil au point que je me suis plus facilement projetée dans le récit. Outre le fait d'alerter les lecteurs du danger que représentent les technologies, l'auteure aborde également d'autres thèmes très intéressants comme la santé (le fait que l'on repousse les limites, que l'on soigne de plus en plus de vies, que l'on soit de plus en plus nombreux sur Terre), de l'écologie (nature, agriculture, alimentation), de la science et du progrès en général. Tout ceci pousse vraiment à la réflexion ! J'ai vraiment apprécié cogiter sur les pistes qu'elle proposait… Comme souvent dans les dystopies, l'héroïne est une femme forte, entêtée, courageuse et avec ses défauts. On pourrait croire avoir affaire à un protagoniste classique, mais il n'en est rien. Florence Cochet a su donner de la consistance à son personnage que l'on apprend à apprécier pour ses actes, ses doutes et ses choix. de plus, même s'il y a un bel apollon dans la Résistance, on ne va pas céder à la facilité ou à la romance, ce qui est très appréciable ! J'en ai tellement marre des scénarios classiques où l'on assiste à un rapprochement entre deux personnages dès la première rencontre jusqu'à se révéler son amour alors que les deux individus se connaissent à peine ! Ici, ce n'est pas le cas. L'auteure ne tombe pas dans cet engrenage et se concentre sur l'avancée de son scénario. On a donc un premier opus intéressant, avec un récit maîtrisé ainsi qu'un bon rythme, des personnages troubles, une héroïne attachante, une bonne ambiance post-apo' et une conclusion qui appelle une suite ! Merci encore aux éditions Dream Land de m'avoir donné l'opportunité de découvrir ce titre. Lien : https://lespagesquitournent... + Lire la suite a écrit une critique à 16 avril 2018. La proie du dragon de Florence Cochet est une fiction qui nous emmène dans un monde post-extinction. Les humains y vivent encore nombreux. Ils ont reconstruit leur vie loin de toute technologie, car une mystérieuse épidémie à nano virus s'est répandue est ne semble pas totalement éradiquée. Les plus modernes sont, de fait, bannies de ce monde et des moyens sont mis en place pour s'en préserver. Lutessa est dotée d'un caractère affirmé et sait ce qu'elle veut. Elle se révèle forte, déterminée, courageuse et ne supporte pas qu'on prenne de décisions pour elle. Mais elle fait aussi preuve d'un grand entêtement qui va la mener au-devant de dangers qu'elle n'imaginait pas. Un secret entoure la jeune fille qui, quand elle le comprend, ira jusqu'au bout pour avoir le fin mot de l'histoire. Tout ce qu'elle croyait s'écroule, elle ne sait plus en qui avoir confiance. Beaucoup de mensonges et non-dits lui sont révélés qui occasionnent un grand bouleversement dans sa vie, mais « on n'échappe pas à son destin ». Florence Cochet nous livre dans ce récit des explications aux maux actuels de notre société qui peuvent faire froid dans le dos, mais revêtent une crédibilité saisissante. On s'aperçoit que même quand le monde avance vers sa destruction, il reste encore des gens pour qui la quête du pouvoir passe avant tout. Les chapitres courts donnent un rythme au récit. Les informations s'enchaînent de façon soutenue, mais sans lourdeur. On a le temps de tout assimiler même si l'action est omniprésent. Voilà un livre que certains qualifieraient de page-turner et qui ouvre sur une multitude de questionnements. Plus l'histoire avance, plus le mystère s'épaissit jusqu'au moment où la compréhension arrive et laisse un arrière-goût désagréable en bouche. Cette histoire est vraiment très bien écrite, bien pensée. Pas de hasard, toutes les informations ont une utilité. Les passages plus techniques restent totalement compréhensibles même pour quelqu'un peu au fait de toutes les technologies modernes. Comme souvent, rien n'est simple. Qui sont les bons, qui sont les méchants, qui dit la vérité, qui manipule les faits à son avantage ? Quand on vous martèle les mêmes informations toute votre existence, il paraît bien difficile de les remettre en cause. Alors si une version tout autre nous est présentée, accepterions-nous de risquer notre petite vie tranquille pour croire et accompagner des inconnus venus nous informer qu'on nous ment depuis toujours, qu'eux connaissent la vérité et qu'il va falloir se battre pour la faire éclater ? Pas facile comme décision, enlever ses oeillères et ne pas suivre aveuglément comme un mouton demande une bonne capacité d'analyse et une sacrée dose de remise en question. Tout le monde n'est pas apte à penser par lui-même. Peut-on s'arroger tous les droits quand on veut protéger ceux qu'on aime d'un danger ? Tous les coups sont-ils permis ? Protéger, oui, mais cacher, voire pervertir des informations ou ne pas donner de réponses est-ce, vraiment, rendre service ? Il existe peut-être des dangers qu'il semble préférable de ne pas connaître, mais, à un moment ou un autre, la vérité finit toujours par faire surface. Alors ne vaut-il pas mieux être prévenu et armé pour faire face ? Ne pas révéler à une personne ce qu'elle est, d'où elle vient et quels enjeux pourraient peser sur ses épaules, si frêles soient-elles, c'est risquer de la laisser démunie face à une situation qui pourrait bien devenir périlleuse et pour le coup la mettre encore plus en danger. Difficile équation pour laquelle faire au mieux n'apparaît pas toujours suffisant. Vers où va nous mener la course pour toujours plus de technologie, toujours plus de monde, toujours moins d'attention portée à ce que l'on peut détruire, toujours plus de pollution, toujours plus d'individualisme ? Peu importe les problèmes, du moment que le résultat nous sert dans notre quotidien. Peu à peu, l'homme perd bon nombre de connaissances pratiques et manuelles au profit de toujours plus d'intelligence artificielle, tout doit apporter de la facilité et du confort dans nos vies. Beaucoup ne souhaitent pas faire des efforts ou des sacrifices, mais profiter de la vie. Voilà comment on ouvre la porte à toutes les dérives. Savons-nous vraiment ce que nous faisons à jouer ou laisser jouer les apprentis sorciers ? Si nous devions payer notre égocentrisme un jour, comment nous adapterions-nous à un monde qui nous rejetterait et chercherait à nous anéantir pour le bien de la majorité ? L'homme peut-il apprendre de ses erreurs ou semble-t-il condamné à toujours les reproduire grâce à sa faculté inépuisable à oublier ce qui l'arrange et ne transmettre aux générations futures que ce qu'il veut bien leur livrer parfois de façon parcellaire ? Qu'est-ce qui permet de qualifier un organisme intelligent de vivant ? Un robot humanoïde, une intelligence artificielle peuvent-ils être considérés comme vivants à partir du moment où ils possèdent une conscience ? Avoir les capacités pour analyser des problèmes, trouver des solutions qui se montreraient les meilleures pour une majorité, mais sans tenir compte du facteur émotionnel et sentimental, pourrait fort bien aboutir à des conclusions tronquées et donner des solutions inadaptées. Mais est-ce bien différent d'un être humain sans scrupule qui ne s'embarrasse pas de sentiments et qui n'agit que pour son intérêt, qu'en recherche de sa propre gloire et qui utiliserait les autres pour arriver à ses fins ? Que vaut-il mieux ? Doit-on accorder notre confiance à ces personnes ou à ce type de technologie ? Cette histoire soulève bien d'autres interrogations comme les manipulations génétiques, le sacrifice de soi, la confiance… Elle est très riche et passionnante. On ne peut s'empêcher de vibrer et trembler au diapason avec les personnages qui croisent notre route. Nul n'est parfait, on commet tous des erreurs, mais l'essentiel ne reste-t-il pas d'avoir à coeur de faire au mieux ? Je lirais avec plaisir la suite quand elle paraîtra. + Lire la suite a écrit une critique à 02 mai 2018. Ce que tu dois retenir, c’est que nous sommes nées de la folie des hommes, de leur fainéantise, de leur irrépressible besoin d’évasion. a écrit une critique à 02 mai 2018. Oublie les conventions, oublie ta corporalité. Ici, tu dois apprendre à t’affranchir des habitudes humaines et des lois physiques. Si tu le souhaitais, tu pourrais grimper au mur avec l’aisance d’une araignée ou voler. a écrit une critique à 30 avril 2018. Lorsque j'ai lu pour la première fois le résumé de ce premier tome, je savais qu'il faudrait que je le lise absolument. La plume de Florence ne m'est pas inconnue, ce n'est pas la première parution que je lis d'elle, je savais donc que je ne pourrais qu'aimer ce nouveau voyage. ce que je n'avais pas prévu en revanche, c'est que j'aurais envie de hurler en arrivant à la fin de ce premier tome … non, mais sérieux elle est où la suite ??? Florence, j'espère que tu bosses à plein temps et d'arrache-pied dessus car tu risques de m'avoir sur le dos jusqu'au moment où je pourrai enfin lire la suite !!! (Bon ça c'est dit …) J'ai eu l'impression par moments, de me retrouver dans un univers style Terminator, mélangé avec un peu de Matrix et de Divergente, mais le plus effrayant, c'est que toute cette histoire pourrait très bien coller à notre réalité, elle pourrait sans soucis se greffer à notre réalité actuelle sans que l'on s'en rende compte, et franchement cela fait froid dans le dos de s'imaginer que la fiction pourrait devenir la réalité. D'ailleurs, tout comme pour la réalité, il est assez difficile de bien distinguer les « bons » des « méchants », même s'il est facile de se faire une idée en regardant les agissements des uns et des autres, nous ne sommes jamais à l'abri d'une surprise, surprise qui peut d'ailleurs venir de plus près que l'on ne le croit, d'une personne que l'on croyait bien connaître. Alors finalement comment savoir qui croire ou ne pas croire lrsque notre vie vole littérallement en éclat en un rien de temps ? L'homme et les IA … qui contrôle qui ? La soif de pouvoir de l'homme cessera t-elle un jour pour qu'il ouvre les yeux sur les réels besoins de l'humanité ? Quel est le véritable avenir de l'humanité et de l'homme si ceux-ci ne se décident pas à changer de comportement ? Voilà dans quoi Florence Cochet nous embarque avec La proie du dragon (cela dit en passant, je veux bien devenir sa proie, mais chuut je ne dirai rien à ce sujet). Mais plus que l'univers que Florence à créé, ici, ce sont les différents protagonistes qui valent également le détour, que ce soit Lutessa qui voit sa vie éclater en infimes particules, que ce soit que ce soit ses parents qui lui ont caché beaucoup de choses, que ce soit la vieille commère du village qui au final n'est peut-être pas celle que l'on croit, ou encore Dragon et son équipe, chacun a un rôle plus ou moins important à jouer dans l'histoire, vous en retirez un et tout bascule. Une petite voie m'a dit que j'avais lu son livre plus vite que mon ombre, mais après tout c'est un peu de sa faute non ? Si elle n'avait pas fait une histoire aussi addictive, je n'aurais certainement pas été aussi vite pour arriver au bout. Et puis si elle n'était pas aussi douée pour l'écriture et pour embarquer ses lecteurs, je n'aurais pas envie de dévorer ses livres. Donc c'est entièrement sa faute en fait … 😉 le fait que les chapitres soient assez cours aide également à ce que le rythme de lecture soit plus rapide, mais lorsque l'on se plonge dans un livre où l'ensemble est entièrement cohérent et entraînant, pourquoi s'arrêter et ne pas le lire d'une traîte ? Donc voilà où j'en suis au moment de vous écrire ma chronique … JE VEUX LA SUIIIIIIIIIIIIIIITE !!! + Lire la suite a écrit une critique à 14 janvier 2019. La loi était claire : toute technologie devait être soumise à l’IEM une fois par semaine, afin d’éliminer les parasites potentiels. a écrit une critique à 19 décembre 2018. Lutessa traversa en trottinant la place du village. En son centre se dressait le cube étanche en polymère noir qui contenait le générateur d’impulsions électromagnétiques. La mairie et la salle des fêtes occupaient le côté nord, le magasin général, tenu par la famille Dugger, le sud. Les pimpantes habitations des villageois les plus fortunés se partageaient le reste de l’espace. Leurs toits couverts de panneaux solaires, seule source d’énergie individuelle, luisaient au soleil levant. + Lire la suite

Si vous avez besoin de plus de livres, en plus de Altérés, Tome 1 : La Proie Du Dragon, vous pouvez également utiliser des livres similaires ci-dessous pour référence:

Ada par Antoine Bello
Ciel 1.0., tome 1 : L'hiver des machines par Johan Heliot
Gödel, Escher, Bach. Les Brins d'une Guirlande Eternelle par Douglas Richard Hofstadter
La guerre des intelligences par Laurent Alexandre
L'indice de la peur par Robert Harris
Les oubliés - L'intégrale par Florence Cochet
The Testing par Florence Cochet
Les Nouveaux Temps, tome 1 :.. par Florence Cochet
Scumland par Florence Cochet
Les Tegs, tome 1 : Mutagenèse par Florence Cochet
Never Sky, tome 1 : Sous le .. par Florence Cochet
Esprits enchaînés par Florence Cochet
Par le sang, tome 1 : Premie.. par Florence Cochet
Le sang de la guerrière par Florence Cochet
La domination des sens par Florence Cochet
Par le sang, tome 2 : L'OEil.. par Florence Cochet
La Belle et le Solitaire: Je.. par Florence Cochet